IENA
Galop Suisse  |  Suisse Trot  |  SPV/FSC

La vie à IENA au 44e jour

Le «déconfinement» … voilà un terme qui fleurit tous les jours et toutes les heures sur les radios ainsi qu’au fil des journaux télévisés. Sortir du confinement même partiel, c’est sortir de l’enfermement pour certains, d’une période ressentie privative de notre liberté ou d’un long moment face à soi-même pour d’autres.

Se réjouir des jours à venir et des perspectives qui s’ouvrent à nouveau à chacun devrait être un soulagement, une source de satisfactions. Je souhaite que ce soit le cas pour chacun d’entre vous.

Mais je ressens aussi chez beaucoup d’entre nous un sentiment de crainte, celui d’affronter à nouveau le quotidien et avec lui la peur d’attraper ce virus qui peut faire basculer une vie. Cette liberté retrouvée, c’est aussi la préoccupation de retrouver ses collègues et surtout sa place de travail dans l’entreprise malmenée par cette crise qui se transforme en crise économique et sociale.

Ces sentiments sont légitimes d’autant plus que de nombreuses questions sur le virus, son évolution, la mise au point d’un vaccin, restent sans réponses. «À vue», c’est bien l’expression utilisée lorsque l’on avance dans un environnement peu clair. Qui peut affirmer ce qu’il fera cet été, où il sera, quelle sera sa situation? Honnêtement? Je pense que personne ne peut l’affirmer. Après avoir immobilisé et confiné la moitié de l’humanité, déréglé l’économie mondiale, ce terrible virus est capable de faire douter la même moitié de l’humanité en la menaçant d’appauvrissement. Il faudra s’en souvenir. Définitivement, nous ne maîtrisons pas tout. La nature nous le rappelle sous forme d’un avertissement. Elle a encore d’autres moyens de nous contraindre au changement et à la respecter.

Face à nos craintes, nos doutes, faisons de cette crise une chance. Celle de vivre différemment, de retrouver les valeurs humanistes au profit de tous. C’est sans aucun doute un chemin que le Bonheur emprunte régulièrement. Et nous le rencontrerons, c’est certain!

Soyons forts, protégeons-nous.

Bonne journée.
JPK

La vie à IENA jour après jour


  • OuiNon