IENA
Galop Suisse  |  Suisse Trot  |  SPV/FSC
Turf-Suisse

Dimanche 4 juin à Avenches : les pronos

Enfin ! Après trois mois de repos forcé, les courses reprennent du service en Suisse avec une réunion réservée aux trotteurs sur l’hippodrome d’Avenches. Le Prix de Réouverture (C4) sera le point d’orgue de la réunion avec la présence de Tobrouk de Payré, l’un des principaux protagonistes du CNT 2019, du rentrant de classe Capraio, mais aussi de Brandeis Jet et Athis Deladou qui seront très intéressants à suivre pour leurs premiers pas en Suisse. Downhills Rock et Drop de Corday devraient nous offrir un magnifique combat dans le Prix de l’Amitié Franco-Suisse (C5), à moins que leur cadet Enattof ne leur vole la vedette. De retour du meeting d’hiver où elle s’est mise en lumière cet hiver, Flashdance sera quant à elle la star du Prix LeTrot (C6) qui mettra un terme à cette réunion de reprise qui sera certainement riche d’enseignement.

C4 Un trône à prendre

Notre favori

En l’absence du roi d’Avenches Swedishman, atteint de la maladie de Lyme, le trot helvétique se cherche un nouveau leader. Pourrait-ce être Brandeis Jet (4) ? Le nouveau protégé de Valérie Henry semble en tout cas posséder tous les atouts pour démarrer une nouvelle carrière couronnée de succès en Suisse, lui qui est capable d’adopter toutes les tactiques et a marché 1’12’3 sur la cendré parisienne cet hiver.

L'opposition directe

Bien qu’il soit désormais âgé de 13 ans et que sa saison 2019 s’est terminée un peu en queue de poisson, il ne faut pas enterrer Tobrouk de Payré (9) trop tôt. S’il est revenu au niveau qui était le sien lors de ses démonstrations dans le Prix de Vitesse ou le Prix d’Eté 2019, cet authentique champion peut mettre tout le monde d’accord.
Bien que le moins riche du lot, Adios (3) a réalisé de très belles performances à ce niveau de compétition la saison passée et ne surprendrait personne en montant à nouveau sur le podium.

Les outsiders

Vainqueur à Vincennes durant l’été 2018, Capraio (7) peut regarder tous ses adversaires droit dans les yeux en valeur pure. Il est toutefois absent des pistes depuis près de deux ans et risque logiquement de manquer de rythme. Brillant entre 5 et 7 ans, Athis Deladou (2) n’était plus que l’ombre de lui-même ces derniers temps. Passé dans les boxes de la famille Gonin il y a peu, il n’est pas incapable de retrouver une seconde jeunesse en Suisse.

Notre sélection en chiffre

4-9-3-7-2

La synthèse de la presse

9-3-7-4

Les avis des pros

1 Sonny Club
(L.Ferro, entraîneur-driver)
Il a bien travaillé et se trouve bien placé derrière l’autostart. Il devrait bien courir
2 Athis Deladou
(N.Gonin, entraîneur)
C’est un cheval de grande classe, au travail il est super plaisant. Le souci c’est qu’il peut faire la faute à tout moment. On lui a fait des soins mais c’est possible qu’on ne soit pas encore parvenu à régler tous les problèmes. Je ne serais pas surpris qu’il court très bien mais ce n’est surtout pas un coup sûr.
7 Capraio
(R.Aebischer, entraîneur)
C’est un cheval de classe mais il a connu des ennuis de santé. Il va courir deux ou trois courses qui vont me permettre de le tester afin de voir s’il est encore capable de se diriger vers une campagne européenne.
9 Tobrouk de Payré
(M.-A.Bovay, entraîneur)
Physiquement le cheval est très bien et il sera présenté pieds nus, ce qui est sa meilleure configuration. Mais mentalement je ne le sens plus comme avant, je ne suis pas sûr qu’il ait encore envie de se battre. Je vais aux courses pour savoir ce qu’il en est vraiment.

C5 Downhills Rock pour mener la danse

Notre favori

Plaisant vainqueur sur ce parcours lors de sa rentrée du mois de mars et ayant déjà prouvé à maintes reprises sa valeur dans ce genre de lot, Downhills Rock (5) apparaît comme la base absolue de cette épreuve.

L'opposition directe

Appliqué, le délicat Drop de Corday (7) est capable de faire parler sa classe, comme il l’avait fait en devançant notre favori au mois de septembre ici à Avenches ou en s’imposant dans un bon lot à Lyon-Parilly en octobre. Encore une fois, ce sera certainement tout ou rien avec lui. Seul 6 ans de l’épreuve, Enattof (3) est l’une des stars montantes du trot helvétique et tentera d’arbitrer les débats, même s’il disposera certainement d’une chance encore plus prépondérante dans deux semaines sur la piste en herbe.

Les outsiders

Souvent remarqué par ses tranchantes fins de courses, Global Spotify (11) devrait activement participer à l’arrivée de cette épreuve. Bien que traversant une mauvaise passe, Djohn (4) avait brillé sur cette piste l’été passé. As de Kenor (1) aura également sa chance pour les places.

Notre sélection en chiffre

5-7-3-11-4-1

La synthèse de la presse

5-3-7-11-4

Les avis des pros

3 Enattof
(V.Nunes de Oliveira, entraîneur)
C’est un de mes très bons éléments. Il devrait bien courir pour cette rentrée mais je ne l’ai pas spécialement affuté pour autant car il aura une très belle course dans deux semaines sur l’herbe (NDLR : course fermée à CHF 95’000), une surface qu’il apprécie tout particulièrement.
7 Drop de Corday
(N.Gonin, entraîneur)
Le confinement lui a fait beaucoup de bien, il a repris de l’état. Courir sur sa fraîcheur n’est toutefois pas fait pour l’arranger. Lors de son dernier travail il était trop gazé et a fait la faute à plusieurs reprises. Ce sera sans doute tout ou rien avec lui.
8 Ulysse Huchetière
(R.Fresneau, entraîneur-driver)
Il a repris beaucoup de moral cet hiver et sa rentrée en mars lors de laquelle il avait été malchanceux m’avait beaucoup plu. Il a désormais 12 ans et ce n’est pas facile face aux plus jeunes, d’autant plus avec ce numéro à l’extérieur, mais il est super bien au travail et a toujours envie de se battre. S’il peut bénéficier d’un bon parcours il ne faut pas complètement l’écarter pour les places.
11 Global Spotify
(L.Ferro, entraîneur-driver)
C’est un bon finisseur mais il n’a pas une marge de folie dans ce genre de catégorie. Avec le bon parcours il peut prendre une place.

C6 Flashdance, le retour de la fille prodigue

Notre favori

Flashdance (3) a été excellente cet hiver dans des lots très bien composés, marchant notamment 1’12’5 sur les 2700m de la cendrée parisienne. Même si cette épreuve n’est pas un objectif dans son programme, elle aura l’avantage d’avoir déjà effectué sa rentrée post-confinement et elle ne devrait pas avoir besoin d’être à 100% pour s’illustrer dans cette épreuve où elle semble complètement déclassée.

L'opposition directe

Excellent au mois de mars derrière Downhills Rock pour sa première sortie sous l’entraînement de Jean-Bernard Matthey, Blackhawk (12) détient une belle chance de monter sur le podium, tout comme Elkador de Romane (11) qui vient d’effectuer une bonne rentrée du côté de Munich.

Les outsiders

Auguste (9), Tahiti Vik (6), Fast And Furious (10) et Comète de la Noé (1) se tiennent de très près. Le parcours fera la différence mais ils peuvent tous briguer un bon classement dans cette épreuve décidément très ouverte derrière la logique favorite !

Notre sélection en chiffre

3-12-11-9-6-10-1

La synthèse de la presse

3-12-6-1-10-11

Les avis des pros

3 Flashdance
(R.Aebischer, entraîneur)
Je n’étais pas du tout déçu de sa rentrée car je savais qu’elle n’était pas prête, elle a logiquement demandé à souffler pour finir. Les courses européennes de cet été restent son objectif, elle va monter gentiment en condition au fil des courses. Il s’agit donc ici d’une course de transition et je ne veux pas qu’elle prenne dur, mais elle est suffisamment avancée en condition pour gagner une course comme ça.
5 Cordeiro
(V.Nunes de Oliveira, entraîneur)
Le cheval me plaît beaucoup à l’entraînement, j’en attends un bon comportement.
6 Tahiti Vik – 11 Elkador de Romane
(L.Ferro, entraîneur)
Ce sont deux chevaux de qualité mais qui ont besoin d’un parcours caché pour s’exprimer au mieux. La victoire me semble difficile avec la présence de Flashdance mais ils devraient disputer les bonnes places. J’ai peut-être une petite préférence pour Elkador de Romane car il aura l’avantage d’avoir déjà fait sa rentrée à Munich à la fin du mois de mai et de belle façon.
9 Auguste
(R.Fresneau, entraîneur)
Le confinement lui a fait beaucoup de bien après une saison 2019 chargée. Que ce soit mentalement ou physiquement, je ne l’ai jamais eu aussi bien depuis son arrivée chez moi. Il n’a plus de marge dans cette catégorie et il y a plusieurs jeunes de qualité au départ, mais il devrait bien courir.

  • OuiNon