IENA
Galop Suisse  |  Suisse Trot  |  SPV/FSC
Turf-Suisse

Bimini Twist reste le maître d’Avenches !

Photo : Scarlett Schär

C’était jour de gala ce dimanche à Avenches avec la 8e étape du Défi du Galop dans laquelle tout le monde attendait un duel entre Malkoboy, tenant du titre du Jockey Club et récent placé de Gr.II à Parislongchamp, et The Way of Bonnie, visiteur allemand qui effectuait un déplacement ambitieux. C’était toutefois sans compte sur le maître des lieux, le splendide Bimini Twist. Déjà lauréat du Grand Handicap d’Avenches et du Trophée des 3 Ans l’an passé, le protégé d’Andreas Schärer a gardé son invincibilité sur cet hippodrome broyard qui lui réussit tant au terme d’une magnifique lutte finale où il n’a jamais lâché le morceau. S’il a connu le parcours idéal à la corde dans le sillage de l’animateur Vardak, excellent 3e, contrairement à son rival Malkoboy contraint aux extérieurs, le partenaire de Clément Lheureux n’a volé sa victoire à personne, prouvant que son succès du 26 mai à Frauenfeld face à quelques uns des meilleurs chevaux du pays était loin d’être un accident de parcours. Une prestation de premier plan qui offre donc une première victoire à son jockey Clément Lheureux et à son entraîneur Andreas Schärer dans ce Grand Prix d’Avenches, plus belle épreuve de la saison disputée en Suisse romande. La casaque d’Anton Kraüliger avait quant à elle déjà été à pareille fête en 2009 avec Pont des Arts.

Andreas Schärer (entraîneur, à gauche), Clément Lheureux (jockey) et Anton Kraüliger (propriétaire, 2e à droite) tout sourire après la victoire de leur protégé

Photo : Scarlett Schär

La course en image

Autre belle épreuve du jour, le Prix d’Eté a vu la démonstration de Tobrouk de Payré, auteur d’une incroyable accélération à la sortie du dernier tournant pour surclasser l’opposition. Swedishman, qui avait dominé son rival lors de leurs 14 duels jusque-là, n’a cette fois rien pu faire. Il se consolera toutefois avec l’obtention du nouveau record du parcours des 2400m Laser en 1’11 »9, soit un chrono exceptionnel ! Il faut dire que Verrazano Bridge, courageux 3e, et Slow du Beauvoisin, qui a cédé pour finir, n’ont pas amusé la galerie en tête.

La course en image

  • Choix*
    Location d'une écurieLocation d'un boxe de passage


  • OuiNon