IENA
Galop Suisse  |  Suisse Trot  |  SPV/FSC

Adios crée l’exploit !

Photo : Scarlett Schär

Petit Poucet de la compétition  avec ses 160’000 CHF de gains au compteur, quand Swedishman en comptait plus de 1’500’000, Adios n’a nourri aucun complexe dans le Prix d’Endurance – Prix Yvan Pittet qui honorait la mémoire de celui qui fut l’un des plus grand entraîneur et driver de l’histoire du trot helvétique. Emmené par un Renaud Pujol des grands jours et décidé à pleinement profiter de son avantage initial sur ses principaux adversaires, Adios a rapidement imposé son rythme à l’épreuve et ne s’est jamais laissé approcher tout au long des 3800m du parcours, créant la sensation en reléguant tous les favoris au rôle de faire-valoir. Ni Vessillo As, parti au grand galop, ni Swedishman, qui n’a pas eu le même éclair de classe que d’habitude dans la ligne droite, ni Tobrouk de Payré, déjà très sollicité dans la ligne opposée pour tenter, en vain, de se rapprocher, n’ont jamais donné l’impression de pouvoir mettre à mal sa supériorité. C’est même un autre outsider, Ulysse de Foutain, qui s’est emparé de l’accessit d’honneur après avoir toujours pu bénéficier du sillage de l’animateur.

De quoi faire le bonheur de Tatjana Jaggy et Roman Wolf, propriétaires d’Adios depuis quelques semaines seulement, et de son entraîneur Renaud Pujol : « Il a pris un excellent départ et je me suis retrouvé en tête par la force des choses. Il tirait pas mal et j’attendais que quelqu’un vienne me couvrir. Après un tour, comme personne n’est venu, j’ai décidé de le laisser rouler à sa main et il s’est montré très dur pour aller au bout, repartant même pour finir. Je ne m’attendais pas à une telle performance face à de tels adversaires, il a vraiment été impressionnant. »

Le reste de la réunion, marquée par l’annulation des trois courses de plat prévues à cause des fortes chutes de pluie ayant rendu la piste trop irrégulière pour garantir la sécurité des hommes et des chevaux, aura souri à la famille Aebischer. Barbara a en effet signé un très prometteur succès au sulky de Flashdance dans le Prix de l’Elevage, résistant au retour de son aîné Elattori qui devait lui rendre la distance, avant de doubler la mise avec Good Vibrations, toujours pour l’entraînement de son époux René. Vinci du Macherel a quant à lui réalisé une nouvelle démonstration pour remporter la 9e victoire de sa saison, tandis que Durtal Blue a créé la surprise sur 3000m en s’imposant à la cote de 22/1.

Les courses en vidéo

Prix Yvan Pittet (Prix d’Endurance) – Adios

Prix de l’Elevage – Flashdance

Prix de Sion – Good Vibrations

Prix de Delémont – Vinci du Macherel

Prix de Genève – Durtal Blue

  • Choix*
    Location d'une écurieLocation d'un boxe de passage


  • OuiNon