Historique

Depuis près de 100 ans, la Confédération entretenait à Avenches (VD) et au Peu Claude (JU) un dépôt d'étalons avec Haras. L'art. 50 de la loi fédérale sur l'agriculture sert de base légale à l'existence du Haras fédéral. Comme son nom l'indique, le Haras fédéral a pour but de promouvoir l'élevage chevalin en Suisse.

La restructuration du Haras fédéral, décidée le 12 décembre 1994 par le Conseil fédéral, a eu pour objectif une nouvelle répartition des tâches entre la Confédération et le secteur privé. La Confédération conserve un noyau d'activités publiques prioritaires et vitales pour l'élevage chevalin, en particulier la mise à disposition de reproducteurs, la recherche appliquée en matière de technique de reproduction, la formation et le perfectionnement des hommes de chevaux et le soutien de la promotion du cheval suisse. La tenue des livres généalogiques, l'élevage de poulains et les infrastructures agricoles sont remises au secteur privé.

La restructuration a permis, sur deux ans, de réduire le personnel de 25 postes (75 à 50). L'effectif des chevaux a été réduit de 300 à 100 environ. 230 ha des 235 exploités par le Haras fédéral ont fait l'objet de la privatisation.

En juillet 1995, l' Association pour le développement de l'élevage et des courses (ADEC), qui gère une partie des retombées financières du Pari Mutuel Urbain Romand (PMU romand), soutenue également par des mécènes, a déposé son projet de créer rapidement un Institut pour le développement des activités hippiques. Ce projet prévoyait la réalisation d'un centre pluridisciplinaire offrant des possibilités d'entraînement et de compétition pour tous les niveaux, sur le plan national et international.

Le 18 janvier 1996, le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'économie publique et le Département fédéral des finances de négocier avec l'ADEC, l'élaboration du concept de réaffectation et d'exploitation des surfaces libérées par la restructuration du Haras, soit environ 142 hectares.

Le périmètre du Haras fédéral étant en zone agricole, l'implantation du projet de l'ADEC a nécessité que l'affectation du site soit adaptée aux activités futures. Pour ce faire et en étroite collaboration avec la commune d'Avenches, la vocation du site a été redéfinie par le biais d'un plan partiel d'affectation (PPA). Ce PPA a été accepté par le Conseil d'Etat Vaudois le 26 juin 1997.

Les travaux de construction du site ont débuté le 8 juillet 1997 et se sont terminés en août 1999. L'inauguration de l'IENA a eu lieu le 18 septembre 1999.